Lettre du 2 novembre 2013