Réunion du 15 mai 2024

    Amphithéâtre Jean-Moulin, médiathèque Pierre-Fanlac à Périgueux à partir de 14 heures

  • Une histoire de la SHAP, par Chantal Tanet et Tristan Hordé

  • Tourisme, mondanités et politique : la découverte des Pyrénées par Maine de Biran ou les occupations d’un curiste durant l’été 1816, par Michel Combet

  • L'histoire de la médecine en Périgord, par Jean-Marie Cazauran

 « Une histoire de la Shap » qui vient de paraître pour les 150 ans, sera présentée par leur auteurs Chantal Tanet et Tristan Hordé. A partir des bulletins de la société et d’archives de l’époque ils retracent sa genèse. La place des notables, des hommes d’église et des femmes y sont étudiées par ces deux lexicographes collaborateurs du Robert et de Larousse. Ils posent aussi des questions et évoquent des pistes sur l’avenir de la Shap.

<« Tourisme, mondanité et politique, la découverte des Pyrénées par Maine de Biran durant l’été 1816 ». Michel Combet a puisé dans son journal et sa correspondance pour raconter le séjour du philosophe bergeracois pour une cure à Luz, Cauterets et Bagnères à une époque où le tout Paris vient découvrir la montagne. Cet univers est encore mal connu. Maine de Biran vit cette découverte à la fois avec crainte et euphorie. L’auteur est enseignant honoraire à l’Université de Bordeaux et il a coordonné avec Bernard Lachaise la Nouvelle histoire du Périgord.

Histoire de la médecine en Périgord » par Jean-Marie Cazauran. 
Auteur d’une histoire de la médecine en Dordogne (Livres de l’Ilot) il abordera quatre thèmes lors de sa conférence. La médecine par les plantes depuis la Préhistoire, avant de traverser les époques avec ses « remèdes de bonnes femmes » et jusqu’à nos jours avec les tisanes des familles. Plus rude est la chirurgie qui remonte très loin puisqu’on trouve des crânes trépanés de plusieurs milliers d’années. Il raconte l’obstétrique à partir de découvertes dans l’abri Pataud aux Eyzies, puis à travers la formation des sages femmes et les accouchements à domicile. Enfin, il parlera du financement de la santé « qui n’a pas de prix, mais a un coût ». L’auteur fut durant des années pédiatre au centre hospitalier de Périgueux. 

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.